La pression sur les personnes non vaccinées s'accroît, y compris sur les enfants.

Probablement au plus tard depuis l'article du Sonntagszeitung du 16.8 (nous avons signalé_Lien : https://verfassungsfreunde.ch/Tamedia-entfesselt-grenzenlosen-Hass-gegen-Ungeimpfte-4706)... il aurait dû être clair pour la population suisse que nous avons en Suisse la campagne de vaccination la plus agressive jamais menée.
La moitié non vaccinée de la population est insultée, désignée comme responsable de l'augmentation du nombre de cas et menacée d'une épée de Damoclès. La pression pour une vaccination obligatoire est massive. L'OFSP recommande également la "petite piqûre" dans sa campagne de marketing non pas pour des raisons de santé - qui n'existent pas non plus pour plus de 90% de la population - mais comme le seul moyen d'obtenir des droits fondamentaux qui leur ont été volés il y a 16 mois et qui leur ont été retirés depuis.
Les menaces et le chantage sont utilisés au lieu de recommandations fondées sur des preuves. Dans une approche plus sophistiquée mais d'autant plus hautaine Depuis le 5 mai, l'OFSP recommande avec une lettre (Lien vers le PDF) à diverses autorités, d'étendre la capacité de prendre des décisions en matière de vaccination aux enfants âgés de 10 ans et plus..

La mise en œuvre de cette entourloupe se fera, comme pour les campagnes de vaccination précédentes, également dans les écoles, et les premiers cantons vont bientôt commencer. Les parentsqui auront, avec du bon sens et des recherches auprès de différentes sources, reconnu l’inutilité et le danger de cette intervention physique, sont privés de leurs droits. Tous les experts s'accordent à dire qu'il y a encore trop de facteurs d'incertitude dans la vaccination Covid et que la vaccination des enfants et des adolescents n'a aucun sens pour des raisons épidémiologiques. Un adolescent qui s'adresse au médecin scolaire ne recevra qu'une information unilatérale dans le style de la propagande de l’OFSP (Lien vers le dépliant) et opteront probablement pour le chantage à la "vaccination pour une vie normale".

Les Amis de la Constitution ont lancé une campagne contre cette menace dangereuse et inconstitutionnelle pour les personnes les plus vulnérables de notre société : "Arrêtez la privation du droit de vote des parents et la propagande sur la vaccination des enfants".. Visitez le Site web de la pétitionSoutenez-nous dans notre combat pour les droits de nos enfants en apposant votre signature et transmettez cette demande à d'autres personnes. Les enfants ont plus que jamais besoin de nous dans les mois à venir.

L'enfant reçoit une injection dans le bras. Concentration sélective.

0
Panier d'achat
  • Aucun produit dans le panier.