Le comité des Amis de la Constitution conserve sa capacité d'action et s'engage dans l'intérêt de ses membres

Contrairement aux affirmations des collègues démissionnaires et à certaines idées reçues, le comité des Amis de la Constitution est pleinement opérationnel. Nous faisons avancer les projets décidés - en particulier le soutien à l'initiative Giacometti et à l'initiative sur la souveraineté - avec enthousiasme et nous nous engageons pour les intérêts de nos membres. 

Communication

Dans la newsletter du dimanche 13 novembre 2022, vous avez été informés de la démission des membres du comité directeur Prisca Guanter, Christina Rüdiger, Agnès Aedo, Sandro Meier et Oliver Martin. En outre, vous avez été informés qu'en raison de ces démissions, le comité directeur n'était plus en mesure d'agir et que l'association devrait éventuellement être dissoute. Le 15 novembre 2022, nous avons déjà procédé à une première rectification. C'est avec plaisir que nous vous informerons dès à présent de manière transparente et à intervalles plus réguliers.

Capacité d'action

Tout d'abord, nous tenons à préciser que nous sommes capables d'agir ! Il est vrai qu'après la démission des membres du comité directeur mentionnés, le comité directeur ne compte plus que trois membres. Un sous-effectif temporaire ne limite toutefois pas l'activité de l'association et ne constitue en aucun cas un motif de dissolution de l'association. Selon les informations juridiques et la jurisprudence en vigueur, une association est capable d'agir même si le comité directeur est temporairement moins nombreux que prévu dans les statuts. Nous, le comité directeur restant, restons donc à plein temps.  capable d'agir. D'ailleurs, il n'est absolument pas question pour nous de dissoudre l'association - mais c'est bien sûr l'assemblée générale, organe suprême de l'association, qui en déciderait. D'ici là, nous assumerons en tout cas toutes nos tâches, comme nous l'avons reçu en toute confiance.

Il y a maintenant plusieurs possibilités pour la suite - nous en parlerons ci-dessous ainsi que dans nos prochaines lettres.

Nos tâches internes

Nous avons quelques tâches internes à accomplir et nous allons nous y atteler. Les étapes suivantes ont été discutées lors de la réunion du comité directeur d'hier et sont désormais planifiées : 

  • nous allons réfléchir à la manière dont le comité directeur pourrait revenir à la taille d'au moins 5 personnes, comme le prévoient les statuts. Une option serait d'organiser de nouvelles élections ou une assemblée générale extraordinaire. Une autre voie serait la cooptation (la nomination temporaire de membres du comité jusqu'à la prochaine élection/assemblée générale). Et une autre possibilité serait de fixer l'assemblée générale ordinaire le plus tôt possible dans l'année pour ensuite confirmer le comité directeur et/ou en élire un nouveau.
  • Comme nous l'avons déjà commencé mercredi dernier, nous allons entrer activement en contact avec nos responsables de région. Le point le plus important est de mieux identifier les préoccupations et de soutenir au mieux les différentes régions, y compris financièrement si cela s'avère nécessaire. De telles rencontres doivent avoir lieu à intervalles réguliers. 
  • Nous prévoyons de créer un lieu où les responsables de région, les membres actifs de l'association et, le cas échéant, les personnes d'autres organisations pourront s'exprimer sur les questions fondamentales de notre association. Nous envisageons une date début 2023.
  • Nous demanderons aux gens de venir nous soutenir lors des réunions du conseil d'administration. Ils auront également un droit de regard. Nous pourrons ainsi nous assurer qu'une large opinion est représentée au sein du comité directeur. 

Nous sommes convaincus que la direction de l'association sera ainsi toujours assurée et qu'une dissolution ne devrait plus être à l'ordre du jour.

Plein Engagement pour l'État de droit et les droits fondamentaux 

En dehors de nos tâches internes, nous faisons avancer les thèmes que nous avons décidés : nous continuons à nous engager avec beaucoup de motivation et d'élan pour les intérêts de nos membres, notamment en soutenant activement les initiatives Giacometti et Souveraineté. Nous ne voulons pas non plus perdre de vue les initiatives cantonales pour la protection de l'enfance. Nous sommes en contact étroit avec tous les initiateurs et les mouvements de défense des droits civiques amis et nous vous informerons prochainement à ce sujet.

Toutes les initiatives sont en accord avec les préoccupations essentielles des amis de la Constitution et méritent notre engagement convaincu. Celui-ci reste éminemment important, car le Parlement a pris goût à la pandémie et continue de recourir effrontément au droit d'urgence et à des mesures arbitraires qui violent nos droits fondamentaux, même si l'accroche actuelle est la (prétendue ?) crise énergétique. Nous nous y opposons - et surtout grâce à ton adhésion et à ton engagement intrépide !

Dans cet esprit, nous espérons que vous nous ferez confiance pour faire tout ce qui est en notre pouvoir afin de remettre les Amis de la Constitution sur les rails et de consacrer l'essentiel de notre énergie aux questions essentielles. Si vous avez des questions, nous prendrons le temps d'y répondre aussi ouvertement et honnêtement que possible. Sinon, nous vous informerons prochainement de l'avancement de notre travail. Merci beaucoup pour votre soutien !

L'infatigable conseil d'administration.

0
Panier d'achat
  • Aucun produit dans le panier.