Le dernier bastion - nos enfants

A peine nos enfants se sont-ils libérés des couches-culottes que l'Etat les oblige à porter d'autres couches toxiques sur le visage. Et de surcroît on les terrorise avec l'injection d'ARNm.

L'objectif de la terreur est de rendre les gens dociles par la peur, l'effroi et la (menace de) violence. Grâce à la propagande financée par nos impôts, au chantage, à des menaces et des représailles, il a été possible en l'espace de 20 mois de rendre dociles la plupart des adultes. Ceux-ci sont déjà des abonnés permanents à des recettes pharmaceutiques de crise, prétendument sans alternative. C'est peut-être la raison pour laquelle la plupart des enfants ne sont pas (ou plus) protégés par leurs parents.

L'intégrité mentale et physique est garantie par l'article 11 de la Constitution fédérale (Cst.), en particulier pour les enfants et les adolescents. Les enfants maltraités par l'État avec le masque facial sont de plus en plus jeunes : l'apport en oxygène dont ils ont absolument besoin est réduit de force. Il en résulte des souffrances inutiles avec des dommages durables pour toute leur vie. A plusieurs reprises, j'ai attiré l'attention du rapporteur spécial de l'ONU sur la torture quant à sa responsabilité d'agir. Aucune réaction n'a été formulée. La plupart des politiciens, des prêtres, des enseignants, des médecins, des bureaucrates des droits de l'homme et des philanthropes se rendent également punissables en ignorant l'interdiction de la torture (art. 10 Cst.). Pourtant, chacun peut constater par lui-même à quel point les masques sont nocifs : il suffit de parcourir un chemin escarpé deux fois - une fois avec et une fois sans masque. Mon filleul a voulu en savoir plus. A 10 ans, il a tenu une conférence sur l'arbitraire organisé par l'Etat (art. 9 Cst.) lors du WEFF Davos l'année dernière.

Les parents qui se soucient du bien-être de leur progéniture - il en existe encore - doivent se défendre politiquement, juridiquement, par des actions de protestation pacifiques et en organisant l'école eux-mêmes.

Les Ami(e)s de la Constitution jouent un rôle important dans la défense du respect de l'intégrité mentale et physique. Nous nous organisons au sein de nos groupes régionaux . Nous collaborons avec d'autres organisations qui défendent la dignité de la vie (art. 7 Cst.).

Info

Actions / organisations contre la torture et pour l'intégrité mentale & physique : 

D'autres groupes et canaux proposant différentes solutions pour garantir l'intégrité physique de nos écoliers sont disponibles sur Telegram. 

Adressez vos questions à ce sujet à 

alec.gagneux@verfassungsfreunde.ch
markus.haeni@verfassungsfreunde.ch

0
Panier d'achat
  • Aucun produit dans le panier.