Discriminer les gens ?

Serrage dangereux de Covid NO

Une vaccination obligatoire pour tous ?

Serrage dangereux de Covid NO

Surveillance de masse ?

Serrage dangereux de Covid NO

28 Nov Covid Law NO

En mars 2021, les extensions suivantes ont donc été incluses dans la loi Covid 19 existante, contre laquelle nous avons déposé avec succès un référendum et qui sera soumise au vote le 28 novembre :

  1. Les personnes non vaccinées font l'objet de discriminationsil y a une fracture dans la société !
  2. Il y aura un électronique Surveillance de masse introduit dans la population !
  3. Introduction d'un Passes de l'État CovidCela crée une contrainte indirecte à la vaccination !
  4. L'article paru dans Le Conseil fédéral gagne encore plus de pouvoir à l'imposition de mesures coviduelles !

C'est de cela qu'il s'agit

La santé de tous les Suisses est l'une des choses les plus importantes. Cependant, les lois existantes sont suffisantes pour nous protéger du covid ou d'autres maladies infectieuses. Pourtant, le Conseil fédéral et une majorité du Parlement veulent à nouveau durcir la loi Covid existante !

En mars 2021, les extensions suivantes ont donc été incluses dans la loi Covid 19 existante, contre laquelle nous avons déposé avec succès un référendum et qui sera soumise au vote le 28 novembre :

  1. Les personnes non vaccinées font l'objet de discriminationsil y a une fracture dans la société !
  2. Il y aura un électronique Surveillance de masse introduit dans la population !
  3. Introduction d'un Passes de l'État CovidCela crée une contrainte indirecte à la vaccination !
  4. L'article paru dans Le Conseil fédéral gagne encore plus de pouvoir à l'imposition de mesures coviduelles !
  1. Discrimination à l'encontre des personnes non vaccinées
    Les règles strictes de quarantaine sont réservées aux personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas se faire vacciner. D'autres réglementations, comme l'obligation coûteuse de dépistage pour les vols de retour de l'étranger, ne s'appliquent qu'aux personnes non vaccinées. Cependant, étant donné que les personnes vaccinées peuvent également être infectées et être contagieuses, cette inégalité de traitement n'est pas objectivement justifiée.
    Cela introduit une discrimination à l'encontre des personnes non vaccinées, qui sera encore étendue à l'avenir. Avec le certificat Covid, cela conduit à une vaccination obligatoire indirecte pour tous. Des personnes perdent leur emploi parce qu'elles ne veulent pas se faire vacciner, des amitiés se brisent, des familles sont divisées. Tout cela conduit à une division de la société et n'est pas suisse.
  2. Surveillance électronique de masse
    La Confédération met en place une "recherche de contacts complète, efficace et numérique", un système dit TTIQ (Testing, Tracing, Isolation, Quarantine). Cela ne signifie rien d'autre qu'une surveillance électronique de masse des citoyens, de leur vie et de leurs contacts sociaux, de leurs déplacements et de leurs voyages. Les données doivent être stockées dans des bases de données centrales. Cela menace des conditions comme en Chine avec une surveillance totale et un système de points sociaux !
  3. Vaccination obligatoire indirecte et pertes d'emplois dues au passeport Covid de l'Etat
    Le certificat Covid menace la société ouverte et libre. La vie et la liberté de mouvement de tous les citoyens sont contrôlées et limitées. L'exigence d'un certificat permet de s'assurer que l'on doit être vacciné et à quelle fréquence. Les personnes non vaccinées ne peuvent plus participer de manière égale à la vie sociale. Le certificat est utilisé pour contrôler l'accès à de vastes domaines de la vie publique : événements sociaux, sportifs et culturels tels que concerts et représentations théâtrales, visites d'hôpitaux, événements politiques et même au travail.
    Le laissez-passer Covid ne sert à rien et constitue un harcèlement, comme le prouve l'interdiction du festival de musique albanais à Zurich, malgré l'exigence d'un certificat. Dans le secteur de la restauration, le certificat Covid entraînera une nouvelle baisse massive du chiffre d'affaires, une perte de milliers d'emplois - 50 000 ont déjà été perdus dans ce secteur depuis 2020 ! - et à une accélération de la mort déjà dramatique des pubs. Les entrepreneurs doivent agir comme des policiers qui ennuient leur clientèle par des contrôles et des discriminations officiellement ordonnés.

OUI à un certificat Covid volontaire pour les voyages à l'étranger

Nous sommes favorables à un certificat Covid volontaire pour faciliter les voyages à l'étranger et, même en cas de vote négatif le 28 novembre, nous considérons qu'il est du devoir de la Confédération et des cantons de continuer à proposer un tel certificat. Mais même sans certificat, les voyages restent possibles. Plusieurs États américains, par exemple, ont même interdit le certificat Covid.

  1. Encore plus de pouvoir pour le Conseil fédéral
    Le Conseil fédéral est habilité à fixer les critères et les repères pour les restrictions de la vie économique et sociale. Cela lui permet de contrôler l'ensemble de la vie des citoyens. Cette extension du pouvoir signifie un nouveau transfert de pouvoir du Parlement et du souverain vers le gouvernement. C'est antidémocratique et dangereux. Au contraire, il faudrait démanteler les pouvoirs du Conseil fédéral et rendre le contrôle au Parlement.

Tous ces changements vont dans le sens d'une dictature de la santé conçue pour durer. Mais les lois existantes sont suffisantes pour nous protéger adéquatement des maladies infectieuses. Et nous pouvons voyager à l'étranger même sans la révision inutile et extrême. Ne vous laissez donc pas tromper ! Veillez à ce que notre Suisse continue à être un pays où tout le monde a les mêmes droits, où personne n'est sous surveillance. Comme auparavant, chacun doit pouvoir décider librement de ses traitements médicaux. 

Par conséquent, dites NON au renforcement de la loi Covid !

0
Panier d'achat
  • Aucun produit dans le panier.